Blog

Télescopes

NOUVEAU – Vous pouvez commander un exemplaire directement ici.
Vous pouvez découvrir le livre numérique sur le site de Numilog.

Auteur : Nicolas De Casanove

Le télescope, c’est le scientifique qui rêve des étoiles.

Le recueil de poèmes s’attache à mettre en lumière la part d’esprit scientifique dans la composition poétique ― et la part de poésie qui sommeille dans la science.

TELESCOPES_1COUV_12092017_web.jpg

Parution 23 octobre 2017

Livre broché 46 pages – 11 x 18 cm – 9 € – ISBN 978-2-9560919-1-2

Voilà, d’emblée où cet ensemble de courts poèmes se situe. Dans cet espace infini entre science et songe. On y croise un créateur amateur de thé, un photographe montagnard, un pianiste, un épouvantail et d’autres personnages réels ou non. des poèmes ciselés, chaque mot à sa place. Une écriture est là, qui cherche à tout maîtriser, qui explore, qui s’invente. Un auteur jeune à suivre : il va nous étonner ; il nous étonne déjà.

Les mystères ne sont pas des blocs indivisibles, qu’il faut admirer en l’état ou ne pas admirer : ils sont des galaxies, et nous sommes des télescopes.

Recours au poème, juin 2018

Floriane Rémond

Floriane Rémond a grandi dans un moulin à eau dans l’Yonne avec des pinceaux, une cabane sur pilotis, un cahier secret et des histoires de faunes et d’enchanteurs chuchotées par la rivière. Après une formation en lettres celtiques à Brest pour mieux se rapprocher du légendaire breton de ses grands-parents et un diplôme de professeur des écoles en Bourgogne pour garder son âme d’enfant, elle recherche les fées et les petits poucets en arpentant les sous-bois et les bords des rivières. Il lui suffit juste d’un peu d’encre de Chine, quelques aquarelles découpées et la danse délicate d’un rayon de soleil sur le papier pour que les fées prennent vie. Elle a aussi publié une nouvelle Diabolo Framboise dans le recueil Histoires en Creux (Éditions Buchet Chastel) et partage ses images sur www.lespetitspoucets.com

 

IMG_8242

La princesse capricieuse et le prince naïf mais pas trop bête

Autrices : Émeline Pipelier – Liane Silwen
Illustrations : Floriane Rémond

Swanhilde est une princesse prisonnière de ses caprices. Ce jour-là, pour son anniversaire, elle fait le vœu de trop et son père décide de l’enfermer dans le donjon. Mais la princesse n’a pas dit son dernier mot. Accompagnée de son ami le Prince Athanaric, elle s’échappe et part à l’aventure…

Swanhilde réalisera-t-elle son vœu ? Survivront-ils aux dangers du monde extérieur ?

Un conte moderne cruel, qui joue avec les règles de son genre. Une narration originale, au ton caustique, qui apporte de la fraîcheur à ce récit initiatique.

 

Parution 26 décembre 2017

Livre broché 100 pages – 10,5 x 14,8 cm – 8 € – ISBN 978-2-9560919-5-0

La princesse capricieuse

Le contredit des villes

Le contredit des villes – Diminutions et contrepoints sur un thème bien connu

NOUVEAU – Vous pouvez commander le livre ici.

Auteur : Killian Provost

Le héros
suit sa quête.

En train, en métro, à pied,
en vers et contre tous.

D’un quai à l’autre, en sept stations,
observons l’homme et la ville se métamorphoser.

Suspense insoutenable :

va-t-il trouver son Eurydice ?

CDV_COUVERTURE_web_petit

Parution 18 octobre 2018 (réédition)

Livre broché 144 pages – 11 x 18 cm – 12 € – ISBN 978-2-9560919-2-9

C’est un recueil sur la ville (ici, Paris), ses laideurs et violences insoutenables… et la beauté que l’on peut apprendre à y dénicher. À travers les poèmes, qui peuvent s’apprécier indépendamment, on suit le fil narratif, celui du héros dans son épopée urbaine.

Allez Vous Faire Lire – octobre 2017

Pour lire tout l’article, c’est par ici.

Yoarashi

Yoarashi est poète et slameur en région parisienne. Il commence l’écriture en 2011 et poursuit ensuite des études littéraires. Il publie son recueil Les Saisons de l’Âme, illustré par Isabelle Frank paru le 10 mars 2018 en version poche, puis une version de luxe en août 2018. Il a remporté la finale du concours national de slam de la Fédération France-Québec en 2017. Quand il n’écrit pas, Yoarashi pratique la musique et les arts martiaux.

Pour en savoir plus : http://yoarashi.over-blog.com

https://www.facebook.com/Yoarashi-1698145090433156

yoarashi

Crédits photos : francequebec.fr

Nicolas De Casanove

Membre fondateur du collectif artistique « Le Temps des Rêves », il publie de nombreux poèmes dans la revue Pierres d’Encre, dont il a été directeur de publication pendant deux ans. En 2016, il cherche à explorer la dimension orale de la poésie et présente « Contre-silences », avec l’auteur Alexandra Pommier et Les éditions Paysages, un spectacle à la fois tendre et dur où s’entremêlent poésie, voix et violon. Plusieurs ateliers d’écritures, de la maternelle à l’établissement pour personnes âgées dépendantes, sont venus enrichir cette expérience de la poésie vivante. Il a publié également dans les revues Les cahiers de la rue Ventura, Le printemps de Durcet, Vers à Lyre, et dans Spered Gouez sur le thème « la poésie ramène sa science ». Son premier recueil, Télescopes, s’attache justement à mettre en lumière la part d’esprit scientifique dans la composition poétique ― et la part de poésie qui sommeille dans la science.

photo site nicolas2

Liane Silwen

Liane Silwen est architecte-ingénieure. Elle travaille comme responsable Qualité Sécurité Environnement (QSE) en Guadeloupe et, quand elle a le temps, elle est autrice de romans d’aventures. Grande exploratrice, elle sillonne les mondes de l’imaginaire à travers l’écriture et le dessin. Elle partage volontiers ses péripéties avec les curieux de 4 à 2 000 ans lors de rencontres, d’interviews, d’ateliers d’écritures, de salons et à travers ses nombreux blogs. Elle est membre fondatrice et présidente de l’association le Temps des Rêves, un collectif soudé de poètes, auteurs et d’artistes. Outre l’écriture, elle se passionne pour la vulgarisation scientifique, l’architecture soutenable, les voyages, les randonnées, les costumes médiévaux et les arts martiaux.

Pour en savoir plus : https://www.wattpad.com/user/LianeSilwen

https://www.facebook.com/LianeSilwen

Liane Silwen


Émeline Pipelier

Émeline Pipelier est autrice et conservatrice de bibliothèque. Née en région parisienne, elle écrit depuis l’enfance. Elle participe depuis 2014 à l’association Le Temps des Rêves, une communauté de poètes et d’artistes. C’est dans ce cadre qu’elle fait vivre la poésie par des spectacles et des lectures depuis plusieurs années. On compte parmi ses hobbies, la musique (elle pratique le violoncelle), la littérature jeunesse et l’histoire médiévale.

Elle coécrit avec Liane Silwen La princesse capricieuse et le prince naïf mais pas trop bête, un conte au ton caustique à paraître en octobre 2017.

Émeline Pipelier


Killian Provost

Killian Provost a grandi en Bretagne et vit à Paris. Il écrit de la poésie et explore des genres aussi variés que le roman, la nouvelle et le théâtre.

Killian Provost a grandi en Bretagne et vit à Paris. Il écrit de la poésie et explore des genres aussi variés que le roman, la nouvelle et le théâtre. Issu d’un cursus littéraire, historique et musicologique, il s’est spécialisé dans la recherche universitaire sur les œuvres de la Renaissance. En 2009, il cofonde le collectif d’artistes Décadence Parfaite, rassemblant musiciens, peintres et photographes. Il publie aux Éditions Fatrasies son premier recueil de poèmes Le contredit des villes, paru au mois de septembre 2017 (réédité en octobre 2018) et Excusez-moi de vous déranger, paru le 10 mars 2018. Écrivain, compositeur et musicien, Killian Provost place sa recherche artistique sous le signe de la variété des formes et des thèmes, à la recherche du son et du mot juste.

IMG_0306_web


Qui sommes-nous ?

Fatrasies Éditions est une maison d’édition de poésie à compte d’éditeur.

Fatrasies Éditions est une maison d’édition de poésie à compte d’éditeur. Notre intention première est de publier de la poésie de qualité, qui célèbre l’intelligence du lecteur. Le poète est un orfèvre conscient de la fragilité du matériau qu’il tient entre ses plumes, et des règles qui le traversent. Ils n’écrivent pas simplement des « choses qui leur passent par la tête », comme l’écrivait Raymond Queneau, ils ont à cœur de ciseler leurs vers, libres ou non. Chez nous, le poète n’a aucun devoir. L’émotion est un moyen, pas une fin.